Nous avons toujours plaisir à lire dans la presse quelques échos de nos concerts ou activités et, bien sûr, le plaisir des spectateurs d'écouter et d'apprécier les voix des Pyrénées.

Voici quelques extraits :

ACTU.FR : LE BUZZ VIDEO DES CHANTEURS PYRENEENS DE TARBES AVEC DE SUPERBES PAYSAGES SUR FACEBOOK (22 novembre 2022)

La vidéo publiée il y a quelques jours a déjà dépassé les 100 000 vues. On y voit les chanteurs dans des paysages sublimes, depuis le Pic du Midi jusqu'à Carcassonne. De magnifiques paysages de la région dans ce clip publié sur Facebook. Celle-ci a dépassé les 100 000 vues et suscite un engouement sur les réseaux sociaux. Et pour cause: la vidéo présente les chanteurs dans de sublimes écrins. Au Pic du Midi, à Carcassonne et à Toulouse, les chanteurs entonnent la célébrissime « Se canti », chanson traditionnelle souvent considérée comme l’hymne béarnais, gascon et même occitan. Les prises de vues, réalisées majoritairement à l’aide de drone, placent les chanteurs dans des sites exceptionnels, tels que le Pic du Midi, la cité de Carcassonne ou encore la place du Capitole de Toulouse, pour ne citer que quelques exemples. Il souffle un vent de liberté sur l'Occitanie... Depuis l'observatoire du Pic du Midi aux remparts de Carcassonne, par Toulouse et son Capitole jusqu'au pied du cirque de Gavarnie, les voix de notre orphéon s'unissent pour porter au loin l'hymne d'un pays. La chanson évoque les hautes montagnes, obstacle à la réalisation amoureuse de deux amants. Le rossignol servant d’intermédiaire entre les deux personnages.

Un groupe dont les origines remontent en…1856 ! Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes portent une identité particulière dans le département des Hautes-Pyrénées et la Région Occitanie. Ainsi, dès 1856, des Enfants de Bigorre et de Tarbes se sont lancés dans ce chœur, permettant au plus grand nombre d’accéder au chant et à la musique, sans aucune distinction d’origine ni de classe sociale. Le groupe est composé de 35 à 40 chanteurs hommes de 20 à 77 ans, avec le renouvellement constant de la formation, l’appropriation du répertoire et la recherche permanente de nouveaux talents. Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes sont sollicités chaque année par une trentaine de concerts, donnés de préférence dans des lieux de culte ou des salles de concerts. Chaque concert est un moment privilégié de communion avec le public.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Soirée de Gala des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes pour leurs 80 ans (24 septembre 2022)

Le 8 octobre prochain au Parc des Expositions de Tarbes, la troupe des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes tiendra une soirée de gala. D'autres événements pour fêter les 80 ans du groupe sont à venir.  80 ans, ça se fête ! La troupe des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes organise, à l'occasion de leur quatre-vingtième anniversaire, une soirée de gala au Parc des Expositions de Tarbes le 8 octobre prochain. "C'est un moment, de chant et de convivialité", commente Michel Leveneur, chanteur du groupe. Un repas, pouvant accueillir jusqu'à 320 personnes se tiendra. Partenaires ou grand public, tout le monde y est convié. Il faudra cependant débourser 50€ pour obtenir une place. Les réservations se font par mail à l'adresse [email protected] ou par téléphone au 06 03 63 38 54. En parallèle des festivités lors de cette soirée de gala. Les Chanteurs Pyrénéens vont sortir prochainement un CD pour célébrer cet anniversaire. La date n'a pas encore été annoncée, mais le CD devrait être disponible d'ici le 8 octobre prochain. Autre annonce marquante : la sortie imminente du clip "Se Canto", tourné sur des sites touristiques de la région, comme le Pic du Midi, Carcassonne, le Cirque de Gavarnie ou encore le Jardin Massey. "Les Chanteurs Pyrénéens contribuent au rayonnement culturel de la ville de Tarbes", ajoute Mickaël Louit, chanteur de la troupe. Après cette soirée de gala au Parc des Expositions de Tarbes, les Chanteurs Pyrénéens continueront à enchaîner les concerts jusqu'à celui organisé à l'Eglise Saint-Jean de Tarbes le 23 décembre prochain. Ce sera le traditionnel concert de Noël qui est organisé par le groupe chaque année.

LOURDES ACTU : Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes fêtent leurs 80 ans à Gavarnie-Gèdre les 9 et 10 juillet (Juillet 2022)

Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes font escale à Gavarnie-Gèdre pour fêter leurs 80 ans comme il se doit : concert anniversaire, tournage d’un clip, messe chantée ou encore déambulation dans les rues de Gavarnie. Un programme à la hauteur de ce «jeune» groupe !

Ambassadeurs d’un patrimoine culturel unique

Sur le bord du quai de la gare, les Chanteurs Pyrénéens se forment grâce à un groupe de cheminots fédérés autour d’une passion commune : le chant pyrénéen. Descendants des Enfants de Bigorre, premier orphéon de la ville en 1856, la tradition insufflée par Alfred Roland suit le cours de l’Adour jusqu’à la capitale bigourdane. Les Pyrénéens chantent leurs montagnes, remportent des concours nationaux, devenant ainsi de véritables ambassadeurs de ce patrimoine culturel unique. Aujourd’hui, le répertoire s’élargit, le groupe s’agrandit et, pour le plus grand bonheur de tous, rajeunit ! Car 80 ans, ce n’est pas si vieux, d’autant plus que les quarante choristes sont âgés de 20 à 75 ans, avec une moyenne d’âge qui avoisine les 54 ans. Preuve que les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes n’ont pas pris une ride.

Concert, tournage d’un clip, messe chantée et déambulation 

À travers leur tenue folklorique, le chœur fait perdurer l’âme des guides pyrénéens qui accompagnaient, à l’époque, les premiers curistes et touristes sur les sentiers de montagne. Ainsi, pour honorer la mémoire de ces guides valeureux, ils prennent leurs quartiers à Gavarnie-Gèdre le temps d’un week-end. Samedi 9 juillet, les chanteurs tourneront leur clip «Se Canto» dans le décor magistral du Cirque de Gavarnie, avec des séquences filmées à la statue Notre-Dame des Neiges, sur le chemin d’Espagne ou encore à La Courade. Le temps fort du week-end sera le concert anniversaire donné à l’église de Gèdre à 20h30. Puis le dimanche, ils chanteront la messe montagnarde à la chapelle de Héas. Emplie d’histoires et de légendes, elle se trouve au cœur culturel de la zone inscrite sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco. Un lieu idéal pour faire résonner les voix ! Et pour clôturer ce beau programme, une déambulation dans les rues du village de Gavarnie aura lieu l’après-midi.

Pour cet anniversaire exceptionnel, les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes ont préparé de grands moments tout au long de l’année, dont ces deux jours festifs dans le décor grandiose de Gavarnie-Gèdre. Et on le sait bien, qui mieux que des chanteurs pyrénéens pour faire la fête ?

TARBES LE Mag : 80 ans pour les Chanteurs Pyrénéens (TARBES, Juin 2022)

Le samedi 9 avril, les 40 Chanteurs Pyrénéens fêtaient le 80ème anniversaire du choeur sous la baguette du chef Bernard Noguès, en l'Eglise Saint-Jean de Tarbes. Un concert exceptionnel pour cette formation fondée en 1942 qui possède un répertoire de plus de 130 chants ! Vous avez raté cet évènement ? Ne vous inquiétez pas : un CD du concert sortira courant juin, avec 16 titres choisis par les fans. Bonne écoute !

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Les Chanteurs Pyrénéens en concert (CAPVERN, 11 mai 2022)

Ce vendredi 13 mai à 20 H 30, en l'Eglise de la Trinité de Capvern les Bains, le réputé groupe vocal des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes sera en concert. Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes représentent dans cette ville la tradition du chant orphéonique qui y existe depuis 1856, avec d'abord Les Enfants de Bigorre, puis la Lyre tarbéenne (1878), les Troubadours montagnards (1893), les Troubadours cheminots tarbais en 1942, ces derniers ayant pris le nom de Chanteurs Pyrénéens de Tarbes en 1958. Voilà donc plus de 75 ans que la Ville de Tarbes abrite l'histoire des cheminots de la gare qui ont souhaité se regrouper pour chanter. Si les cheminots ne sont aujourd'hui qu'une des composantes du groupe qui s'est progressivement ouvert à tous les amateurs de chant choral, comme un orphéon rassemblant des hommes de tous horizons et conditions sociales pour le seul plaisir du chant, l’aventure continue de plus belle et se diversifie toujours, au gré des inspirations et des opportunités de scène qui mènent les chanteurs des modestes tréteaux ruraux des villages aux plus grandes scènes du spectacle vivant, avec l'appui de toutes les techniques de l'image et du son. Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes interprèteront des chants traditionnels pyrénéens, mais aussi de nouveaux chants d'ailleurs, issus de leur dernier CD "Escapades", qui rencontre un vif succès. Le concert est destiné à présenter aux habitants et aux curistes de la station thermale l'intensité, la diversité et l'intérêt de l'identité pyrénéenne par le chant, comme le faisaient leurs prédécesseurs au temps de la belle époque romantique qui a forgé la légende des Voyages aux Pyrénées.

LA DEPÊCHE DU MIDI : A 80 ans, les Chanteurs Pyrénéens cultivent la jeunesse (TARBES, 14 avril 2022)

L’église Saint-Jean a affiché plein à l’occasion du concert des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes. Un concert exceptionnel à plus d’un titre, à commencer par le choix du répertoire, sélectionné de manière participative par le public lui-même. Servant de support au prochain CD du chœur, cette soirée était l’un des moments phare de la programmation toute particulière de cette année 2022, placée sous le signe du 80ème anniversaire de ce chœur d’hommes fondé en 1942. Un bel âge pour la formation tarbaise toute aussi attachée aux traditions pyrénéennes que soucieuse de vivre avec son temps. C’est d’ailleurs (aussi) cette « envie de se renouveler sans cesse et de transmettre » qui devrait permettre à ce digne héritier des Enfants de Bigorre, de la Lyre tarbéenne, des Troubadours Montagnards et des Troubadours cheminots tarbais de faire perdurer l’aventure musicale sur les prochaines décennies. Vieillir tout en restant jeune, voilà un credo que le chef de chœur, Bernard Noguès, aurait pu faire sien. Il le partage avec l’ensemble des chanteurs, ravis de la nouvelle dynamique impulsée par ce choriste arrivé en 1997 qui, en 2006, a pris la direction musicale avec une exigence et un perfectionnisme assumés. Mais il sait aussi faire confiance aux jeunes et ça marche.

"De 20 ans à 77 ans"

« Depuis quelques années, on a élargi le répertoire et recruté des jeunes qui sont en train de prendre à bras-le-corps le destin du chœur », se réjouit Bernard Noguès, non sans lancer l’invitation à de nouveaux candidats. « On entend dire que c’est fermé mais on recrute en permanence. D’ailleurs, deux tiers de nos chanteurs ont moins de 10 ans de chœur et on a aussi un groupe de jeunes de moins de 30 ans qui, non seulement chante bien, mais s’investit aussi pleinement dans la vie de la formation. On a des chanteurs de tous âges, de 20 à 77 ans. Il y a un respect mutuel et chacun a de quoi apprendre à l’autre », s’enthousiasme-t-il. Le public ne s’y trompe pas car si la fidélité des plus anciens est intacte, le public se rajeunit aussi. « On a de plus en plus de monde de la tranche 30-50 ans », observe Bernard Noguès. Alors que souhaiter de plus aux Chanteurs Pyrénéens de Tarbes pour leur anniversaire ? « Après deux années de Covid difficiles, on reprend l’activité avec une série de manifestations pour nos 80 ans et on aimerait aussi renouer avec nos déplacements hors les frontières, en Allemagne, en Espagne, en Belgique, … », confie Bernard Noguès. En attendant, c’est le public bigourdan qui aura le privilège d’écouter son répertoire riche de quelque 130 chants, pyrénéens mais pas que ! Rendez-vous le 13 mai en l’Église de Capvern-les-Bains, puis aux Fêtes de Tarbes, en juin.

Le CD des 80 ans

À évènement exceptionnel, cadeau exceptionnel. Pour ses 80 ans, le chœur sortira un CD spécial regroupant 16 chants sélectionnés de manière participative par les fans. Enregistré en direct lors du concert du 9 avril, le CD 80 ans des Chanteurs Pyrénéens sera disponible à partir du mois de juin. En vente notamment lors des Fêtes de Tarbes.

LA DEPÊCHE DU MIDI : Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes réconcilient République et Clergé (FRANQUEVIELLE, 30 mars 2022)

Ce samedi, l'Eglise de Franquevielle accueillait les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes pour un concert inédit. Cette manifestation organisée conjointement par la Mairie et l'Association Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, a eu un franc succès. A l'entrée de l'Eglise, Mme le Maire Virginie Nicolas a accueilli un à un les spectateurs. Aucune objection, le masque n'était pas obligatoire, mais conseillé. Il faut saluer cette initiative. Il est 20 H 30, l'Eglise est pleine jusqu'à la tribune. L'entrée desz chanteurs va couper le souffle de l'assistance, malgré les applaudissements. Mme le Maire va souhaiter la bienvenue, se réjouissant de recevoir ce choeur d'hommes "Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes" qui allait s'exprimer dans un répertoire religieux et chants traditionnels des Pyrénées. Faisant un peu d'histoire du village, elle rappellera l'année 1899. Ce répertoire s'accordera merveilleusement avec la devise qui surplombe le portail de cette église : Liberté Egalité Fraternité et l'inscription République Française qui se trouve sur le fronton de l'église. Inscriptions voulues par le Maire républicain de l'époque... Toutefois, le Curé, opposé, fera graver sur la voussure avant son départ : Ceci est la maison de Dieu, la maison de la prière. Ce rappel de l'histoire par Mme le Maire montre que la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905 n'était pas tombée du ciel sans nuages. Elle dédiera cette soirée en l'Eglise Sainte Marie en espérant que les chants laïques et religieux réconcilieront le Maire Cyprien Pourteau et l'Abbé Saint Raymond. Après l'histoire du village, les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, ce cheour d'hommes qui chante à 4 voix sous la direction musicale de Bernard Noguès, a laissé les spectateurs sans souffle. Près de 2 H d'enchantement ponctuées d'applaudissments à la hauteur de ces Chnateurs Pyrénéens de tarbes qui méritent d'être connus en Comminges et bien au-delà.

PETITE REPUBLIQUE : Franc succès pour les Chanteurs Pyrénéens (FRANQUEVIELLE, 30 mars 2022)

Plus une seule place dans l’église du village pour le concert organisé conjointement par la Mairie et les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes.

Virginie Nicolas, après avoir accueilli individuellement les spectateurs, prenait la parole pour remercier l’archevêché de Toulouse d’avoir permis l’organisation de ce concert. «Un véritable événement à Franquevielle. Cette semaine aura été celle de la fête de la musique dans notre village. En effet, un concert était donné par le conservatoire de Saint Gaudens au profit de 140 élèves rassemblés dans la salle des fêtes. Le répertoire des Chanteurs Pyrénéens, fait de chants religieux et pyrénéens, s’accordera merveilleusement avec la devise qui surplombe le portail de cette église : Liberté Egalité Fraternité et l’inscription République Française qui se trouvent gravées sur le fronton de l’église.

Don Camillo et Peppone à Franquevielle ?

Ces inscriptions frappées en 1899, nous les devons à Cyprien Pourtau, l’agriculteur-maire défroqué qui se disait lui-même maire républicain. A la tête de conseillers municipaux républicains d’une population qui manifeste des sentiments républicains. Le prêtre de l’époque, l’Abbé Saint Raymond était opposé à ces inscriptions. Il avait dit ce sera l’inscription ou moi, mais il est resté deux ans de plus. Avant de partir, il a quand même fait graver la formule de la voussure rappelant que c’est une église dédiée à la prière (ceci est la maison de Dieu – la maison de la prière).

Ces inscriptions républicaines et religieuses nous rappellent qu’il fut un temps où la République française et l’église catholique étaient en concurrence dans le pays profond tel qu’ici en Comminges. Et que la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 n’est pas tombée d’un ciel sans nuage… ni du ciel tout court d’ailleurs. Ce soir, en notre église Ste Marie magnifiquement rénovée à la veille de l’an 2000, s’élèveront vers la voûte céleste des chants laïques et religieux qui réconcilieront le maire Cyprien Pouteau et l’Abbé Saint Raymond. »

Place aux Chanteurs à quatre voix sous la direction de Bernard Noguès, qui, deux heures durant, ont fait vibrer les amateurs rassemblés. Des tonnerres d’applaudissements clôturaient la soirée qui restera dans les annales de la commune.

LE PETIT JOURNAL : Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, un concert inoubliable (GALAN, 2 janvier 2022)

Précédant de peu Gaspard, Melchior et Balthazar, les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes poursuivent l'étoile de la Nativité. Entendus récemment à Castelnau-Magnoac, repérés successivement à Tournay puis à Maubourguet, applaudis à Tarbes, ils ont, en ce dimanche 19 novembre, posé leur équipage en l'Eglise Saint-Julien de Galan. C'est un public nombreux et attentif qu'ils ont couvert de cadeaux : les voix d'or des solistes, pépites au milieu des brillants, le parfum familier des chants de Noël, ramenant chacun à son enfance, la générosité du choeur, capable dans un même élan de faire vivre la douceur et la tendresse des moments d'intimité à l'énergie puissante de l'expression de la foi. Les Galanais et leurs invités, entrés dans l'église sous un soleil rayonnant, sont sortis dans la nuit noire. Mais avec le sourire aux lèvres, et des étoiles pleins les yeux.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Noël avec les Chanteurs Pyrénéens (TARBES, 20 décembre 2021)

Ils nous avaient manqué. Mais cette année, le COVID n'a rien pu y faire, les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes ont retrouvé leur public samedi 18 décembre pour leur traditionnal concert de Noël à l'Eglise Saint-Jean. Car oui, le public vait répondu présent puisque les 200 places attribuées pour le concert étaient prises. Et ça, la crise sanitaire ne pouvait rien y faire. Dès 21 H, tout le monde a pu profiter de cet amuse-bouche musical avant les fêtes de fin d'année. Un bonheur partagé avec les hommes de Bernard Noguès qui étaient très heureux de revenir sur la scène de l'Eglise Saint-Jean. Un peu d'esprit de Noël qui s'est entendu avec un répertoire comportant des titres comme "Noël blanc", "Vierge Marie", "La berceuse basque", "Minuit chrétiens", ou encore "Amazing grace". Un samedi au goût de fêtes, en somme.

LA DEPÊCHE DU MIDI : Les Chanteurs Pyrénéens fêtent leur 80ème anniversaire (TARBES, 14 décembre 2021)

Depuis leur création en 1942 par des chanteurs cheminots, les Chanteurs Pyrénéens tarbais célèbrent via de poignants chants polyphoniques, la beauté des montagnes et de la vie pastorale.

Après avoir enfilé de longues chaussettes en laine, Mickaël lace ses chaussures traditionnelles, enfile sa veste rouge vif, noue sa "liguette" noire, petit ruban traditionnel et se coiffe d’un fier et authentique béret noir. "Ça, c’est celui de l’arrière-grand-père", sourit-il. Aux côtés d’une quarantaine d’autres hommes, tous habillés à l’identique, il est fin prêt pour leur concert en cette fin novembre. Dans une heure, leurs 40 voix ne feront plus qu’une : celle des Chanteurs pyrénéens de Tarbes, une véritable institution locale. "Les Chanteurs pyrénéens, c’est une légende depuis 80 ans à Tarbes, une légende qui poursuit la tradition du chant orphéonique pyrénéen depuis 1856 dans la ville", explique Robert Domec, président de l’association à bientôt 70 ans, dont 15 passés à chanter. Le chant orphéonique, des chœurs hommes, s’est diffusé depuis l’Allemagne du XIXe siècle, dans le reste de l’Europe. En France, il s’est maintenu uniquement dans le Sud-Ouest. Le département des Hautes-Pyrénées compte d’ailleurs quatre autres groupes similaires, dont un ouvert aux femmes en Bigorre.

Une ode au pic du Midi

"Les orphéons étaient montés pour que personne ne soit oublié, afin qu’il n’y ait pas qu’une élite parisienne qui puisse chanter et se réunir, mais bien toutes formes d’hommes, de religions et de professions et c’est ce qu’il se passe ici", ajoute Bernard Nogues, chef de chœur. Sur scène, les chanteurs sont agriculteurs, ouvriers, mais aussi médecins, enseignants, de professions libérales... et divisés en quatre pupitres : basses, premiers et seconds ténors et barytons. "C’est passionnel, voire fusionnel entre nous, on est tous copains, note le chef de chœur. On n’est pas toujours d’accord, il y a parfois des coups de gueule, car on est quand même 40 bonshommes (rires), mais on se retrouve dans notre passion commune : le chant." Dans les années 60, le répertoire classique s’est ouvert aux chants montagnards et populaires. Des airs puissants et évocateurs encore interprétés aujourd’hui : "Notre Pic", ode émouvante au pic du Midi, "Bigorra" en occitan, "L’amour du berger" ou encore la tonitruante "Halte là!" qui clôt souvent les concerts. Pour attirer un public plus large, le répertoire s’est aussi ouvert ces dernières décennies à d’autres chants régionaux en basque, béarnais, corse, espagnol et italien.

Recruter des jeunes pour la continuité

Avant le Covid, l’orphéon tarbais se produisait 20 à 30 fois par an et régulièrement à l’étranger (Allemagne, Pays de Galles). Un concert mythique a même eu lieu à Notre-Dame de Paris dans les années 1980. Mais en raison du Covid-19, les Chanteurs pyrénéens ont été contraints de suspendre leur art pendant plus d’un an et demi. Une période difficile pour tous. Heureusement, les concerts ont repris en juin 2021. Le gros temps fort chaque année reste les concerts de Noël qui se tiennent dans des églises des Hautes-Pyrénées. La passion du chant et du patrimoine continue de se transmettre, avec un recrutement exigeant sous forme de parrainage. "Je prends ma retraite des Chanteurs à la fin du mois, ça sera mon dernier adieu ce week-end", confie Yves Sainsot, chanteur tarbais de 75 ans. "Mais j’ai parrainé le petit Pierre, qui a 20 ans, et son père, ce sera mon plaisir d’avoir fait introduire un jeune dans le groupe pour assurer sa continuité."

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Les Chanteurs Pyrénéens à l'heure andalouse (TARBES, 4 décembre 2021)

Apportant un peu de chaleur à cet hiver, le festival ibéro-andalou continue sa lancée. Et une fois n’est pas coutume, ce sont les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes qui ont offert une soirée tout en chansons, en cœur et en corps, au conservatoire. Un concert qui semble représenter une partie de l’Andalousie dans la culture pyrénéenne. Il faut dire que les hommes de Bernard Noguès ont su apporter de la joie, de l’émotion et de la bonne humeur à cette soirée particulière. Surtout en ce début de reprises des concerts pour les chanteurs. C’est avec des titres comme "Bigorre", "Notre Pic", "Pablo Neruda" et "Halte là" que les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes ont subjugué l’assemblée. Il faut dire qu’ils en ont le talent et que cela faisait du bien de les réentendre. Une heure en musique qui semble annoncer une tradition qui fait du bien. Le 18 décembre à l’église Saint-Jean pour leur traditionnel concert de Noël.

 

LE PETIT JOURNAL : Majestueuse Ste-Cécile à la Collégiale (CASTELNAU-MAGNOAC, 1er au 7 décembre 2021)

C'est une Messe particulièrement magnifique qui a été célébrée ce dernier dimanche de novembre à la Collégiale de Castelnau-Magnoac par le Père Dominique M'Barta. Pour l'occasion, les fidèles étaient plus nombreux que d'habitude. L'évènement était de taille puisque le prestigieux groupe des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes avait choisi cette église pour fêter Ste-Cécile, patronne des musiciens, comme de nombreux autres groupes en semblable période. Une trentaine d'hommes avec leur chef de choeur, impeccablement vêtus, ont rehaussé la beauté de la célébration. Les fidèles ont été conquis par ces voix divines mettant en valeur la culture bigourdane et même l'architecture des lieux. Les chants religieux ont résonné sous les voûtes de la Collégiale avec une majesté toute particulière. Une vraie communion entre ces chanteurs, les participants et les acteurs de la liturgie. L'orgue a participé aussi pour les parties chantées plus classiques dirigées par Renée Vidal. Pour l'occasion, deux organistes étaient à la tribune : Jean-Jacques Lanau et Antoine Giovannini. Ce dernier, organiste professionnel, a lui aussi conquis le public par les sonorités majestueuses qu'il a bien voulu offrir en ouverture de la Messe, mais aussi à la fin du mini-concert donné, après la Messe, par les Chanteurs Pyrénéens. Une journée qui fera date ! Et pour faire bonne mesure, les amis pyrénéens ont fêté Ste-Cécile par un repas au Domaine Barthas ouvert récemment par Clément et Antoine Dupont.

 

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Les Chanteurs Pyrénéens ont offert une merveilleuse soirée (TARBES, 2 décembre 2021)

En ce 19 novembre, à 20 h 30, en l’église de Barbazan-Debat, les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes ont renoué avec la scène après l’interruption et le confinement dus à la présence du virus de la Covid 19. C’est Michelle Darré, adjointe à la culture et l’environnement qui a accueilli avec bienveillance et chaleur le groupe et les spectateurs et spectatrices forts nombreux (ses). Ce chœur d’hommes va fêter prochainement ses quatre-vingt ans avec, dans son groupe, de très belles voix et un renouvellement entre anciens et nouveaux qui se passe en douceur. Si à sa naissance, les Chanteurs Pyrénéens n’interprétaient que des chants du folklore pyrénéen, il y a longtemps que cela est révolu, et maintenant, en ce début de vingt et unième siècle, ce groupe qui chante à quatre voix offre les succès des plus grands interprètes et de divers pays d’une façon magistrale. Le public fut conquis. Mme l’adjointe à la culture se posait la question suivante : "mais comment font-ils après cette période sans se produire pour avoir des voix si bien accordées ?". C’est très simple, si les employés font du télé-travail, les Pyrénéens ont fait du télé-chants, car Bernard Noguès, leur chef de chœur, n’oubliait jamais – merci internet- d’adresser à chaque chanteur de chaque pupitre sa partition à répéter peu ou prou … le résultat est une réussite car la prestation offerte fut magnifique. De jeunes solistes qui viennent épauler les anciens et "apprendre le métier" comme Pierre chez les basses et Jérémy (notre Barbazanais) chez les ténors, donnent à ce groupe beaucoup de modernité et de dynamisme... Ce récital abordant des styles différents, interprétés tout en nuances ou en puissance, a permis d’écouter entre autres notre incontournable "Halte là", le "Signore delle Cime" "le Chœur des esclaves" le "Sanctus"..., a conquis l’assemblée. Nous laisserons Mme Michelle Darré conclure : "Ce concert fut un moment suspendu où le talent, l’émotion et la passion étaient présents captivant un public attentif et ravi."

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Les Chanteurs Pyrénéens, ce 28 novembre à Castelnau-Magnoac, TARBES, 12 novembre 2021)

Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes sont un chœur d’hommes (une quarantaine) chantant à 4 voix, sous la direction musicale d’un chef de chœur diplômé par le Ministère de la Culture (agrément de direction et d’écriture musicale), Bernard Noguès, au répertoire éclectique d’un groupe abordant tous les styles de chants pour proposer aux organisateurs des possibilités de concerts les plus variés. Sainte-Cécile en Magnoac : Patronne des chanteurs et musiciens, les Chanteurs Pyrénéens viendront fêter leur sainte patronne en Magnoac, ce dimanche 28 novembre. Ils feront résonner leurs chants lors de la grand-messe à 11 heures en l’église Magnoacaise. Ils accompagneront la chorale paroissiale avant de donner un mini-concert de chants profanes (de leur répertoire). Ensuite, en séquence privée, ils ont rendez-vous au domaine de Barthas de la métairie Dupont pour leur banquet annuel réunissant les chanteurs en activités et les retraités. Ce sera l’occasion pour le groupe de se préparer à un mois intense avec les concerts de Noël. Vous pouvez découvrir leur agenda sur le site Internet : www.chanteurs-pyreneens.fr

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : Faites connaissance avec Jérémy Dupont, Ténor chez les Pyrénéens (TARBES, 23 octobre 2021)

En ce moment, en Occitanie et dans l’hexagone, le Dupont dont on parle, c’est Antoine, du XV toulousain et Tricolore. Sacré joueur, un phénomène. A Barbazan, moins connu, mais qui gagne à l’être, il y a Jérémy Dupont, jeune homme de 29 ans qui a un beau timbre de voix. Cela fait à présent 5 ans qu’il a intégré le chœur d’hommes des "Chanteurs Pyrénéens de Tarbes" au pupitre de premier ténor. Ténor d’une grande qualité vocale et ayant pris de l’assurance, il passe à l’échelon au-dessus car le chef de chœur Bernard Noguès lui confie à présent des chants en qualité de soliste comme "Paysan, que ton chant s’élève", "la Berceuse Basque" et "Douce Mélodie". Sans être devin, on peut dire qu’il est appelé à en interpréter d’autres. Bien dans le groupe, il s’investit pleinement et s’occupe entre autres des tenues vestimentaires. Sa gentillesse et son esprit d’équipe font qu’il fait l’unanimité dans ce chœur d’hommes connu et reconnu. Jérémy est employé comme jardinier aux espaces verts à la Mairie de Tarbes. Voilà, vous savez tout,… j’oublie l’essentiel Jérémy Dupont est Barbazanais. A quand un concert à Barbazan pour aller l’écouter ? On en rêve.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES : LA RENAISSANCE (Tarbes, Juillet 2021)

On peut parler de renaissance pour les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, privés depuis bien longtemps de leurs activités préférées de répétitions et de concerts 2020-2021, le chant choral amateur étant même interdit jusqu'au 30 juin 2021... mais dès le 1er juillet 2021, ce sera la reprise à 21 H, dans la salle habituelle du CE SNCF, 27 Avenue Joffre à Tarbes ! Enfin, tourner la page de cette pandémie, revivre un peu malgré ses scories, retrouver ce qui est pour nous le sel de la vie : le chant, la convivialité, le lien social, et un jour prochain, de nouveau le contact sacré avec le public des concerts ! Tout est à reconstruire car les dégâts sont considérables, peut-être plus dans les têtes que dans les corps, encore qu'il y aura des semaines ou mois de travail pour remettre à niveau les voix à l'arrêt depuis fin 2019. Le chef de chœur, Bernard Noguès, est très impatient de reprendre le diapason et a conçu les exercices progressifs nécessaires qui permettront cette renaissance et un peu plus tard, cette résurrection de notre formation endormie, empêchée, mise à l’écart, par la crise sanitaire qui a conduit à l’annulation de tous les projets des 2 dernières années. Le temps a passé, la motivation s'est émoussée, c'est inévitable, mais sous les cœurs vaillants qui restent, c'est un volcan qui va, non pas exploser, mais se réveiller avec énergie. Forcément, le groupe aura perdu quelques membres, d'autres s'interrogent encore, et tout permet cette renaissance, c'est à dire l'accueil de nouveaux chanteurs qui prendront le relais. Toutes proportions gardées, il en est ainsi depuis 1856 à Tarbes que le chant orphéonique existe et perdure, en dépit de toutes les difficultés, et le groupe aura débattu de son avenir post-pandémie, en assemblée générale, pour de nouvelles orientations. Si les années glorieuses sont passées, si les réalités peuvent inciter à la nostalgie frileuse, si l'individualisme est aujourd'hui plus prégnant que les démarches collectives codifiées, l'avenir doit être optimiste car le chant choral de la tradition et de la modernité sera toujours une école de vie, de responsabilité, de sociabilité, de partage d'émotions qui rayonnent grâce aux pouvoirs des mots et de la musique qui transcendent. Que beaucoup d'hommes (en voix !) nous rejoignent dans cette aventure de la renaissance ! Comme pour sceller ce nouveau départ à partir de nos racines de Bigorre qui ont accueilli son histoire militaire, les voix des Chanteurs Pyrénéens résonneront lors du prochain spectacle du Tricentenaire du 1er RHP à Tarbes, les 8, 9 et 10 juillet, avec nos chants « sacrés », Bigorre et Montagnes Pyrénées.